Nadya & Elena de Sylvie Geroux

Publié le par Evy

Lorsqu´elle arrive au village olympique de Londres, Nadya n´a qu´une seule idée en tête : décrocher la médaille d´or. Rien d´autre ne compte, et rien ne la détournera de son objectif. Du moins le croit-elle. Car, un soir, après l´entraînement, elle aperçoit sur la piste la silhouette gracile d´Elena Lumiya, qui fait naître en elle un trouble intense, et la déstabilise complètement. Et lorsque, quelques jours plus tard, la belle Ukrainienne vient lui parler, un sourire éblouissant aux lèvres, Nadya a le sentiment que tout son univers bascule d´un seul coup. Mais après toutes ces années d´entraînement intensif, à mettre entre parenthèses sa vie amoureuse, ses questionnements, sa jeunesse, est-elle vraiment prête à tout remettre en cause pour une beauté blonde ?

Je continue petit à petit ma quète de littérature lesbienne, sans grand succès pour le moment il faut bien l'avouer. Aussi, quand j'ai entendu parler de cette nouvelle saphique publié par Harlequin, je n'ai pas hésité et me la suis procurée pour pouvoir la lire. Après la déconfiture que fut ma dernière lecture sur ce thème : Cinderella's lesbian lover, j'espérais que je passerais un meilleur moment de lecture avec cette nouvelle mais ce ne fut malheureusement pas le cas.

Nadya est une athlète qui a toujours fait passer son parcours professionnel avant sa vie personnelle. De fait, elle s'est très vite rendu compte qu'elle était attirée par les femmes mais n'avait jamais eu le temps ni même le courage de se lancer dans une relation lesbienne. Pourtant, quand son regard croise celui d'Elena, une autre athlète rencontrée lors des jeux olympiques, elle sent tout de suite que ses grandes résolutions vont vite finir jeter par la fenêtre.

Bon alors, par où commencer ? J'avoue que j'ai énormément de mal à dire du mal ou tout du moins à critiquer les livres car je sais le travail monstrueux qui se cache derrière chacune de mes lectures. Pour autant, je ne peux décemment pas dire que ce livre est une réussite. Pour ceux qui ne le saurait pas, je suis lesbienne, bon alors je fais là mon coming-out virtuel (dont tout le monde se fout d'ailleurs) et je déteste cet idée d'étiquette, mais tout ça pour dire que cette romance entre deux femmes m'a irrité parce que justement, j'aime les femmes, une femme, en particulier et que je n'ai pas pu m'empêcher d'être énervée par toute cette série de clichés que l'on peut lire dans cette nouvelle : non les lesbiennes ne se disent pas toujours « je t'aime » au bout de 24h, elles n'emménagent pas ensemble au bout d'une semaine et non  elles ne sont pas toutes athlétiques ou ont été dégoutées des hommes par une expérience malheureuse. Alors certes, on est dans de la romance, mais ça ne justifie pas les scènes clichés et ô combien niaises (et j'ajouterais aussi peu réalistes) que j'ai pu lire dans Nadya et Elena.

Alors après, il n'y a pas que l'aspect « romance lesbienne » qui m'a dérangé, le récit en lui-même est assez pauvre, l'histoire un peu trop convenue et les personnages pas franchement passionnants ni vraiment touchants. Je n'ai pas réussi à m'identifier aux deux héroïnes, qui me sont apparues fades et sans vrai consistance (après j'admets volontiers que le côté trop rapide du récit et le manque de développement des personnages sont probablement dû au format choisi par l'auteure).

Quant au style de l'auteure, j'avoue qu'il est assez sympathique. La plume est légère et agréable. On passe un bon moment en sa compagnie. Je dirais même que c'est ce que j'ai probablement le plus apprécié dans la nouvelle.

En bref, Nadya et Elena fut une grosse déception. J'aimerais qu'on arrête d'écrire des fictions saphiques en utilisant presque – tous – les clichés lesbiens. L'histoire était trop rapide à mon goût, la romance pas assez passionnelle et les personnages peu attirants. J'ai vu que l'auteure avait écrit d'autres romans, par curiosité, je tenterai l'aventure car j'ai aimé sa plume.

Nadya & Elena de Sylvie Geroux
Romance - Editions Harlequin - 83 pages
Où l'acheter : Nadya et Elena

Commenter cet article

Stephie 13/08/2014 08:30

Je vais noter la référence de tes commentatrices alors ;)

Mange, Lis, Voyage 05/07/2014 00:44

J'allais te conseiller la même auteur que ichmagbucher ;) Apres, c'est pas non plus du très haut vol mais tout comme on trouve rarement de chouettes films lesbiens, les livres sont loin d'être à la hauteur.

Ichmagbücher 04/07/2014 21:04

Tu devrais essayer l'auteure Cy Jung pour la littérature lesbienne, j'ai beaucoup aimé Carton Rose d'elle.

Evy 04/07/2014 21:22

Ah tiens, je ne connais pas du tout mais je note la référence ! Merci !