Le jour du coup de crayon #5

Publié le par Evy

J'ai lancé cette nouvelle rubrique, qui j'espère vous plaira. Le principe est tout simple, comme j'ai beaucoup de mal à écrire des chroniques sur les mangas et les BDs, je me disais, qu'il serait plus sympa de regrouper toutes mes lectures "bullesques" en un article hebdomadaire qui mettrait en scène ces livres et mon avis dessus en quelques lignes.

J'ai lancé cette nouvelle rubrique, qui j'espère vous plaira. Le principe est tout simple, comme j'ai beaucoup de mal à écrire des chroniques sur les mangas et les BDs, je me disais, qu'il serait plus sympa de regrouper toutes mes lectures "bullesques" en un article hebdomadaire qui mettrait en scène ces livres et mon avis dessus en quelques lignes.

Les Wonderwoman aussi mettent une culotte gaînante de Mathou

Cette BD m'a tout de suite tapé dans l'oeil à la médiathèque. Le titre et les dessins m'ont interpellés. Je ne connaissais absolument pas la dessinatrice ni son blog mais après cet emprunt, nul doute que je vais l'ajouter à ma liste de blogs suivis ! 
En quelques mots : une BD girly, qui reflète bien la vie de tous les jours. Une BD décomplexante  et très drôle. Je me suis souvent retrouvée dans les planches de Mathou. Attention cependant, ici on assiste à une succession de tranches de vie, pas à une BD fictionnelle avec une trame bien définie. Un peu comme un recueil de billets de blog (d'après ce que j'ai compris, ça serait à peu près le cas d'ailleurs).

Concernant les dessins maintenant. Une très bonne surprise. Je suis fan de ces croquis ultra colorés, minimalistes et très fun. Le coup de crayon de Mathou me plait beaucoup et je lirai sans aucun doute ces autres ouvrages. 


Le protectorat de l'ombrelle. Tome 1. Sans âme de Gail Carriger & REM


Vous le savez, dear readers, je lis tout ce qui touche de près ou de loin à Gail Carriger et quand j'ai su qu'une adaptation graphique de son roman du protectorat de l'ombrelle avait été édité et qu'il était présent dans le catalogue de ma médiathèque, je me suis empressée de le réserver et je l'ai emmené avec moi en vacances. 
Bon, je dois avouer qu'au début, j'étais un peu septique. il faut dire aussi que je n'ai pas apprécié le fait qu'il est dépeinte Alexia comme une femme à la poitrine plus que plantureuse. D'autant que cette poitrine est quasiment à l'air tout au long du tome et que, quand on lit Gail Carriger, on se rend bien compte que seules les femmes de "petite vertu" s'habillaient de la sorte à l'époque. Mais bon, au bout d'un moment, on finit par s'habituer et à se prendre au jeu.
L'histoire est toujours aussi plaisante et j'ai trouvé que la mise en scène façon manga fonctionne bien avec le récit fantastique et décalé ! D'ailleurs, ça m'a vraiment donné envie de relire les livres de la saga ! Ah la la il ne faut pas que je m'embarque la dedans sinon, je vais replonger dans une addiction ! En tout cas, un manga réussi et je lirai la suite avec plaisir ! 

 

Commenter cet article