La sélection. Tome 2. L'élite de Kiera Cass

Publié le par Evy

La sélection. Tome 2. L'élite de Kiera Cass

La Sélection de 35 candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Élite restante n'est plus composée que de 6 prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.
Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d'enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales... Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie...

J’avais lu le premier tome de cette série Young-adult, il y a quelques semaines, sans grand enthousiasme. Je n’avais malheureusement pas vraiment accroché, déplorant, notamment, une trop grande rapidité dans le récit et un manque de profondeur de l’intrigue et des personnages. Mais, comme je suis têtue et que j’ai horreur de ne pas terminer une saga que j’ai commencé, j’ai emprunté le 2ème tome à ma médiathèque et je l’ai lu en une demi-journée.

Mais parlons tout d’abord de l’histoire. Nous retrouvons America Singer, qui fait désormais partie de l’élite. Elle est une des six dernières prétendantes du prince Maxon et compte bien ne pas laisser sa part aux autres candidates au titre de future princesse d’Illiéa. Pourtant la tâche s’annonce plus hardie que prévu, à cause, notamment, d’Aspen, son premier amour, qui est également devenu garde au palais. America parviendra-t-elle a faire son choix ? Continuera-t-elle la Sélection ?

Bon, je ne vais pas y aller par quatre chemins. J’ai trouvé ce tome absolument inutile, ni plus, ni moins. Certes, je ne vais pas non plus me montrer de mauvaise foi, j’ai dévoré le livre en quelques heures. J’ai tourné les pages à une vitesse folle et comme pour le premier tome, ce ne fut pas une lecture déplaisante. Pas déplaisante certes, mais absolument inutile. On n’apprend rien de particulier sur l’intrigue, sur les personnages, bref, pour moi ce tome fut une véritable perte de temps. Pour tout dire, je le pressentais car déjà, j’avais trouvé que le premier tome de la saga manquait de substance mais le côté dystopique et jeu télévisé a été plus mis en avant, ce qui avait permis de piquer mon intérêt. Là clairement, le lecteur va lire 300 pages où il ne se passe quasiment rien.

Rien, j’exagère quand même. Car pendant 300 pages, nous avons le droit à un retournement de veste de la part d’America digne de Nicolas Dupont-Aignan lors de la dernière campagne présidentielle. Elle ne fait que ça pendant tout le roman. Un coup, elle veut Aspen, une autre fois, c’est Maxon. C’était absolument insupportable ! Et je trouve ça clairement dommage que le 1er et le 2ème tome n’en fasse pas un seul. L’intérêt aurait été de supprimer tous les passages superflus (et Dieu seul sait qu’il y en a !) et de se concentrer sur le récit.

Car force est de constater que de ce côté-là, on en est quasiment au même point qu’à la fin du tome 1 et cela m’a clairement agacé. Cela m’a d’autant tapé sur le système que je trouve l’univers intéressant et qu’il n’est pas du tout exploité. J’espère véritablement que tout le côté de l’intrigue sur les renégats va exploser dans le prochain tome parce justement, c’est l’un des seuls aspects du roman qui pourrait encore me séduire. (oui et comme je suis un peu maso, même si je n’aime pas plus que ça cette saga, je vais la terminer parce qu’on ne sait jamais…des fois que la suite serait mieux…Bon, je me dis ça à chaque fois et c’est rarement le cas mais bon…)

Petite parenthèse. Je ne sais pas si je suis la seule que ça a fait tiquer mais j’ai quand même trouvé le roman bourré d’incohérences. La plus flagrante que j’ai pu remarquer concerne les attaques des renégats. Vraiment, j’ai du mal à comprendre comment une famille royale qui contrôle tout un pays et qui continue à régner grâce à un système totalitaire peut se faire attaquer tous les deux jours. Les renégats attaquent le palais et arrivent à rentrer dans l’enceinte, à tuer des soldats et des domestiques sans rencontrer – ou presque – de résistance ? Franchement, c’est limite, limite…

Je ne vais pas m’attarder sur les personnages. Là encore, aucun approfondissement de l’auteure et je dirai même plus, elle a réussi à les rendre particulièrement insupportables. Même Maxon, qui était pourtant mon préféré, m’a déplu. Je n’aime pas la façon dont il évolue. Je ne parlerai même pas d’Aspen, qui est, pour moi, totalement inintéressant et possède le charisme d’une moule avariée, ni d’America, qui est passée du statut d’héroïne à celui d’adolescente ne sachant pas ce qu’elle veut.

Vous l’aurez compris, L’élite fut une déception encore plus grande que ne fut ma lecture de La sélection. Certes, c’est divertissant (et encore…) et ça se lit vite mais l’intérêt s’arrête là. L’auteure n’arrive pas à faire décoller son récit, les personnages deviennent imbuvables et le monde mis en place n’est pas exploité à sa juste valeur. Je lirai néanmoins la suite qui est déjà dans ma PAL mais si c’est la même catastrophe, je pense que je m’arrêterais là !

La sélection. Tome 2. L'élite de Kiera Cass

La sélection. Tome 2. L'élite de Kiera Cass
Titre VO : The selection. Book 2. The elite
Dystopie, Young-Adult - Editions Robert Laffont (R) - 308 pages
Où l'acheter : La Sélection

D'autre(s) roman(s) de cette auteure : 
La sélection. Tome 1

Commenter cet article

BooksOfShadow 03/11/2017 06:55

C'est dommage! Moi j'ai bien aimé comme lecture.

BooksOfShadow 10/11/2017 07:47

Oui, j'ai bien aimé! Ce n'est clairement pas la série du siècle, mais c'est assez divertissant et intéressant pour que j'aime.

Evy 03/11/2017 11:59

Après ce ne fut pas une lecture déplaisante non plus ! Mais pas transcendante ! Tu as aimé la suite ?