(Presque) jeune (presque) jolie (de nouveau) célibataire de Stéphanie Pélerin

Publié le par Evy

(Presque) jeune (presque) jolie (de nouveau) célibataire de Stéphanie Pélerin

Quand Ivana se fait larguer comme une vieille chaussette par Baptiste, après huit ans d’amour, il ne lui reste plus que ses kilos et ses rides à compter. Pas facile de se retrouver sur le marché des célibataires à la trentaine, quand, pour couronner le tout, on manque de confiance en soi. Tentant d’ignorer son chagrin, elle décide de reprendre sa vie (et son corps) en main et s’inscrit sur « Be my boy », célèbre site de rencontres. Si l’offre est alléchante, les produits sont souvent de second choix, voire des retours de marchandise... Heureusement, il reste les amies et le bon vin. À travers des expériences étonnantes, Ivana doit réapprendre à prendre soin d’elle. Mais rien ne sert de courir… il suffit juste d’être au bon endroit, au bon moment.

Quand j’ai appris que Stéphie du blog Mille et une frasques – qui est une blogueuse que je suis depuis plusieurs années – s’était lancée dans l’aventure de l’écriture et qu’elle publiait un roman dont je n’avais lu que de très bonnes choses, je me suis dit que je devais impérativement me le procurer cette année. C’est chose fait car j’ai eu le plaisir de trouver (Presque) jeune (presque) jolie (de nouveau) célibataire sur les rayonnages de ma médiathèque. Je l’ai donc emprunté, lu et je dois dire que maintenant je suis bien embêtée pour en parler.

Mais parlons d’abord de l’histoire de ce roman. Stéphanie Pélerin nous dépeint le portrait d’Ivana. Prof trentenaire sur Paris, elle vient de se faire lâchement plaquer par son mec après plusieurs années de vie commune. Alors qu’elle dresse un portrait peu flatteur de sa personne et sa vie privée chaotique, elle doit réapprendre à vivre seule tout en cherchant un nouveau compagnon sur un site de rencontres.

Pour être tout à fait franche, je ne sais pas si j’ai aimé ou non ce roman. Pour moi, déjà, j’ai mal interprété le titre et la couverture. Je m’attendais à de la romance classique or, pour ma part, on est typiquement dans du roman contemporain. La ligne entre ces deux genre peut être certes mince certes mais pour moi, ce roman ne possède pas tous les codes propres à de la romance et de fait, j’ai été particulièrement déstabilisée durant ma lecture. Ce n’était pas ce à quoi je m’attendais du tout et malheureusement, j’ai souvent du mal avec les romans contemporains.

Pourtant, j’ai lu celui-ci avec plaisir. Certes, ce ne fut pas un coup de cœur mais un agréable moment de lecture. J’ai apprécié le fait que l’on sentait que l’auteure avait mis beaucoup d’elle-même dans le personnage d’Ivana et dans le récit en général. Pour le coup, l’ensemble m’a paru particulièrement authentique (je dois dire que je me suis beaucoup retrouvée dans les quelques allusions à Weight Watchers, cela m’a rapproché du personnage principal) et très sincère, si je puis m’exprimer ainsi.

Ce qui m’a sûrement le moins convaincu, c’est la longueur du roman que j'ai trouvé trop court, un peu trop rapide. Une bonne centaine de pages supplémentaires auraient aidé à donner plus de matière au récit et aux personnages (car malheureusement à part Ivana, je les ai trouvé un peu effacés) et j’ai regretté la fin un peu abrupte (bien que touchante pour le coup) et j’ai terminé le roman avec une impression de trop peu (ce qui est finalement plutôt bon signe car j’en aurais bien lu un peu plus).

Quelques notes sur le style de Stéphanie Pelerin que j’ai découvert avec ce roman. Une bonne surprise ! L’auteure nous livre un roman léger, pétillant, très authentique (je ressasse mais c’est un aspect du roman qui est très bien réussi à mon goût). J’espère qu’elle va continuer sa carrière littéraire (en plus de son blog) car j’aimerais beaucoup la relire dans un autre de ses ouvrages !

(Presque) jeune (presque) jolie (de nouveau) célibataire fut une lecture plaisante. Ce n’était pas ce à quoi je m’attendais mais j’ai passé un bon moment en compagnie d’Ivana et de ses péripéties. Un peu déçue par le manque de romance pure et dure et par l’aspect trop rapide de l’ensemble mais l’auteure réussit quand même à accrocher le lecteur ! A lire en sirotant un cocktail au bord de la plage durant l'été !

(Presque) jeune (presque) jolie (de nouveau) célibataire de Stéphanie Pélerin

(Presque) jeune (presque) jolie (de nouveau) célibataire de Stéphanie Pélerin
Contemporain - Editions Mazarine - 195 pages
Où l'acheter : (Presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataire

Commenter cet article